30 avril 2010

Pensée magique

Tout commence hier soir... 
Carbonara en terrasse avec les voisines... Petits spectacles de danse des enfants à l'apéro et au dessert... Comme un petit air de week-end, de vacances qui flotte dans la douceur de l'air. 
Hmm, envie d'en profiter, même si reste quand même dans un coin de ma tête que ce vendredi je n'ai PAS congé mais bien trois heures de cours à donner... un chapitre que je connais bien, certes, mais ce ne serait quand même pas du luxe de préparer...
Malgré tout, une fois les enfants couchés, J. part boire un verre avec ses collègues, et moi ... je ne me mets pas au boulot. La flemme. Je me promène de blog en blog. 


Je découvre notamment celui-ci (cliquez sur la photo), j'en lis des pages et des pages...
Elle donne envie de New York cette photo... moi je croise les doigts, un petit city trip en amoureux se profile pour octobre :-)
Bien trop tard, j'arrive enfin à me décoller de la blogo pour me plonger un peu dans mon cours, mais pff, décidément le courage me manque. Tant pis...  j'improviserai! J'éteins l'ordi et monte me coucher. C'est là que je retrouve mon bouquin sur ma table de nuit... une page mène à une autre puis à une autre... (eh oui les policiers c'est comme ça... et puis je n'aime pas m'endormir quand J. n'est pas rentré...) 
Au final quand le réveil sonne ce matin, les conditions ne sont pas géniales pour "assurer" avec la pêche trois heures durant un cours non préparé... je suis de mauvaise humeur... et en plus je dois me dépêcher pour que tout le monde soit prêt à temps. Un de ces matins énervés dont on se passerait bien... Je me surprends à espérer une panne de voiture (improbable, elle est neuve) pour m'empêcher d'aller donner cours...
Je dépose Félix en vitesse à la crèche, essayer d'éviter d'être EN PLUS en retard... D'ailleurs... les files me paraissent plus longues que d'habitude... ? 
C'est alors que j'entends le radioguidage : "en raison de travaux sur l'E411, la circulation est quasiment à l'arrêt sur près de 15 km. Comptez 1h40 de temps de parcours entre Bruxelles et Wavre"... (Mes cours c'est à Louvain la Neuve, sortie juste après Wavre sur l'autoroute en question). 
Mon cours est censé commencer dans 25 minutes, ça commence à sentir le roussi... Je fais quand même bravement demi tour jusqu'à la gare la plus proche, mais rien à faire évidemment, le "quart d'heure académique" serait largement dépassé le temps que j'arrive... 
Je passe de radio en radio pour ré-entendre l'info, j'ai quand même un doute, n'ai-je pas "inventé" tout ça tant ma flemme était grande? Mais... oui oui, c'est confirmé, les files ne font que s'allonger... Il ne me reste plus qu'à annuler. 
Hum hum, j'ai fait de mon mieux pour paraître désolée au téléphone... :-)
Malgré tout un reste de culpabilité m'a empêchée de profiter à fond de cette matinée "volée"... mais au moins j'ai pu remplir le frigo sans Félix et sans stress!
Bon pour lundi je prépare vraiment, hein? Ca ne marchera pas deux fois un truc pareil... :-)

11 commentaires:

silo a dit…

ça ne s'invente pas! il n'y a pas de hasard ;)

mir a dit…

Entièrement d'accord !!!! Moi j' blog pendant que le reste de la famille fait de la couture (Héé oui même B !) avec la nouvelle machine à coudre gagnée à la foire ! J'attend le résultat !!!! ;-)

mir a dit…

hey Cécile ! Stop à la culpabilité noudidjou !

busymum a dit…

Dingue!!!!
Faut que j'essaie ce truc de pensée magique! ;)
Et t'imagines le nombre de fois où nos élèves doivent rêver de matinées volées...

steph la dilettante a dit…

oui et ta pensée magique elle a failli me faire loupée mon rendu de copie! tiens, moi j'avais pas écouté le radio guidage... merci céc'!
et sinon, tu consultes?

Tulipette a dit…

Avec la densité du trafic sur la E411, ça pourrait encore arriver :-)

rosaannoma a dit…

Trop de chance !

ju* a dit…

HOoo! dingue : )

Milky a dit…

Hihi, je raffole des histoires d'école buissonnière "même pas ma faute" !...
(et puis, merci !)

La Grenouille a dit…

Hé hé faudra que je le retienne !

Nomie a dit…

Je suis arrivée sur ton blog grâce à celui dont il est question ici (ma p'tite soeur). En plus de la beauté des clichés, de la tendresse qui en émane et de tes mots pour raconter tout ça, je suis frappée de tas de coïncidences certaines somme toute banales et d'autre plus fines qui me font sourire doucement(la famille nombreuse, le petit dernier toujours allaité et beaucoup en écharpe, l'éblouissement des liens de la fratrie, un prénom commun, les livres partout tout le temps, les photos, les voyages (on est venu à Bruxelles en famille en décembre dernier !) et j'en passe..!) De l'émotion toujours quand j'ai dévoré les archives et quand je te lis et écoute, presque chaque jour.. Bravo...