12 février 2010

Rien de tel




Il y a des jours comme ça, où je commence à douter de tout... et de moi-même d'abord.
Où je ne sais plus quel chemin prendre ni comment placer les priorités (entre prendre soin de moi, de mon homme, de mes enfants, du boulot - eh oui, la reprise se profile...)
Hier, pour moi, c'était "un jour comme ça".

Avoir une famille nombreuse dans ces moments-là, c'est à la fois lourd et léger.

Rien de tel pour se réconforter que le poids et la détente d'un tout-petit qui s'endort dans vos bras...
Rien de tel que le regard de Félix qui cherche le mien, son sourire qui transforme son visage quand il m'a repérée, comme s'il avait tout compris et me disait de ne pas m'en faire...
Rien de tel que d'entendre les compliments de l'instit' de Romane sur la manière dont elle surmonte sa grande timidité et "prend une grande respiration" mais ose maintenant prendre la parole devant toute la classe. Rien de tel que sa petite demande, juste comme ça, "dis maman tu peux me faire un câlin?"
Rien de tel que l'enthousiasme de Martin pour "son blog". Rien de tel que le plaisir de Gilles à se projeter dans quelques mois en secondaires...
Alors oui, ça a ses limites bien sûr, et aucun enfant ne sortira sa mère d'une dépression profonde... mais quand même, ça fait du bien, hein?
Un peu comme dans ce bouquin que j'adore...


 Allez, je suis pas égoïste... le petit sourire coquin de Félix, je veux bien le partager avec vous... :-)

2 commentaires:

steph la dilettante a dit…

Merci! Rien de tel en effet!

sophie a dit…

comme je te comprends......